L’économie de marché, qu’est-ce que c’est ?

L’économie de marché, qu’est-ce que c’est ?

Définition exacte de l’économie de marché

On entend généralement par économie de marché, un ensemble de principes économiques qui visent à déterminer les processus de production, d’échanges et d’allocations des produits et services, établis à partir de la situation réelle de la balance commerciale, en l’occurrence l’offre et la demande. L’économie de marché est donc un moyen, tout simplement, d’établir un équilibre des relations économiques, en assurant à ce que chaque acteur intervenant dans son processus soit efficace, et opérationnel. En effet, l’économie de marché est informée en temps réelle des différents changements ou évolutions des conditions du marché, et s’adapte rapidement à ces confrontations, qu’il s’agisse d’un changement de prix, ou encore de la qualité des biens et services, ou encore de leur disponibilité, l’économie de marché permet de ne pas considérer chaque éventuelle modification comme une situation dramatique. L’idée étant d’anticiper, et de toujours se préparer aux risques que représenteraient les difficultés qui pourraient se présenter sur le marché.

Concept général de l’économie de marché

Les caractéristiques de l’économie de marché

L’économie de marché vise à stabiliser le prix des biens et services quelles que soient les évolutions du marché. En effet, l’économie de marché est un concept dynamique et encore une fois anticipatif. Les raisons sont à l’origine de nombre accru de la concurrence qui n’est pas négligeable sur le marché, puisque chaque concurrent existant ou futur représente un défi à relever. En plus de cela, il faut avoir déjà dans l’esprit que l’essentiel n’est pas de réussir le défi mais de faire en sorte à ce que ce défi devient une menace pour la concurrence. Pour cela, l’économie de marché cherche à rehausser de toutes les manières possibles la qualité des biens et services pour se faire démarquer. L’économie de marché intervient dans le suivi des activités d’échange pour favoriser l’équilibre de la balance commerciale.

Position de l’économie de marché face à l’évolution de la concurrence